Anneau hypnotique

 HALTE AUX REMPLISSAGES ALIMENTAIRES QUI METTENT EN PERIL VOTRE SANTE

Perdre du poids de manière durable  sans régime  grâce à l’ANNEAU HYPNOTIQUE.

Vous en avez assez des régimes, de jouer au yoyo, vous souhaitez devenir et rester durablement ce que vous souhaitez être…C’est possible facilement

Ce programme de l’anneau hypnotique vous garantit une prise en charge globale, physiologique, psychique et émotionnelle.

Une perte de poids durable en retrouvant naturellement la sensation de satiété.
L’anneau hypnotique est un programme sous hypnose vous permettant de mincir et perdre du poids durablement sans régime
ni opération chirurgicale.

En tant que spécialiste dans la mise en place de l’anneau hypnotique, je vous amène à utiliser votre capacité mentale de visualisation pour convaincre votre partie inconsciente qu’elle a bénéficié d’une gastroplastie.

Suite à cette séance et dès le repas suivant, vous sentirez déjà les effets en vous sentant plus vite rassasié.
Le principe est identique à une gastroplastie chirurgicale, cependant, vous n’encourez aucun risque, aucune hospitalisation, ni période de convalescence, ni suivi psychologique.

Contrairement aux régimes, avec ce programme vous pouvez manger ce que vous désirez, au moment où cela convient le mieux pour votre corps. Comme si vous aviez réellement bénéficié d’une gastroplastie, après l’absorption d’une petite quantité de nourriture, vous vous sentirez rapidement repu et rassasié. Vous n’aurez aucune sensation de privation, ni de faim, donc pas de frustration, ni contrainte, ce qui est la raison principale des échecs dans la plupart des régimes.

L’anneau hypnotique a des résultats si probants, qu’il est maintenant reconnu et considéré comme une alternative sans danger à la chirurgie de l’obésité par le service national de la santé britannique (NHS).

Comment fonctionne le programme d’amincissement par anneau hypnotique :

Le programme d’amincissement par anneau hypnotique est composé d’une séance de préparation, de deux à quatre séances d’hypnose qui seront espacées d’environ 7 jours.

Tout au long de ce programme il y a un suivi, incluant la pose de l’anneau hypnotique, un support audio, élaboré par mes soins permettant de renforcer l’atteinte de votre objectif.

1ère séance : Essentiellement consacrée au BILAN. Comprendre les raisons de la prise de poids (génétique, psychologique, émotionnelle, culturelle). Nous déterminons ensemble l’objectif, vos désirs, et construisons un plan d’action pour votre réussite. Dans cette démarche, nous ne parlons pas de régime qui crée la frustration, nous parlons d’équilibre alimentaire.

 La seconde séance sera complétement réservée à la pause de l’anneau hypnotique. Dans un état hypnotique, qui s’apparente à une agréable relaxation, vous recevrez une multitude de suggestions très facile à suivre, d’images mentales afin de bénéficier de cette gastroplastie virtuelle et ainsi ressentir la diminution de la taille de l’estomac. Après cette séance vous renforcerez tous les bénéfices par une séance d’autohypnose grâce à un enregistrement audio que je vous fournis pour une écoute quotidienne.

3ème séance : Renforcement des sensations, de votre image, de votre confiance en votre objectif. Plus cette image de vous sera réelle pour vous, plus vous avez de chance de rester celle que vous souhaitez devenir. Cette séance peut-être suivi le cas échéant d’autres séances de renforcement gratuites (si nécessaire) .

Pendant votre thérapie et à l’issue de celle-ci, nous restons en contact.

 

Si vous ne vous fier qu’aux régimes pour corriger votre problème de poids, vous aurez toujours tendance à échouer. Les régimes alimentaires pour perdre du poids, pour maigrir, pour mincir ne traite que les symptômes de surpoids. Le programme d’amincissement ou d’amaigrissement par anneau hypnotique observe et traite également les raisons psychologiques et émotionnelles, mais aussi les bénéfices secondaires qui vous poussent à trop manger.


Une neurobiologiste américaine explique pourquoi les régimes ne peuvent pas aider à maigrir durablement.
«Il a été maintes fois démontré que les régimes fonctionnent rarement à long terme et que leurs effets secondaires indésirables sont considérables. Quand j’ai découvert ces preuves, j’ai pris pour résolution de passer une année entière sans faire de régime, ni me peser, et d’avoir une activité physique tous les jours. Désormais, mon poids reste stable.»

L’histoire que relate Sandra Aamodt dans son ouvrage Pourquoi les régimes font grossir est tout à fait personnelle.
Son expérience a déclenché chez cette neurobiologiste américaine devenue rédactrice scientifique l’envie de comprendre comment le cerveau régule le poids et d’apporter la preuve de l’inutilité des régimes. Alors elle a épluché la littérature scientifique et dressé trois constats: l’homme ne décide pas de son poids, les régimes sont voués à l’échec et, pour améliorer sa santé, il faut pratiquer une activité physique chaque jour.
«Tout comme le corps a besoin d’un certain nombre d’heures de sommeil, le cerveau a une fourchette de poids privilégiée qu’il va s’efforcer de défendre pour chacun d’entre nous»
Sandra Aamodt

Première leçon, le poids idéal n’est pas celui que l’individu se fixe mais celui que le cerveau décide, sur la base d’éléments génétiques et d’expériences de vie.
«Tout comme le corps a besoin d’un certain nombre d’heures de sommeil, le cerveau a une fourchette de poids privilégiée qu’il va s’efforcer de défendre pour chacun d’entre nous», explique-t-elle.

Ce système de régulation est basé dans l’hypothalamus, une zone du cerveau impliquée dans de nombreuses fonctions comportementales comme la thermorégulation, le contrôle du rythme circadien ou encore la faim. Il reçoit différents signaux relatifs aux stocks de lipides, au taux de sucre dans le sang, aux apports alimentaires et agit en réponse sur l’appétit ou encore le métabolisme, c’est-à-dire l’énergie consommée en permanence par l’organisme pour fonctionner, afin de maintenir un poids corporel stable.

Ce poids de référence s’inscrirait dans une fourchette d’environ cinq kilogrammes. Des personnes qui font de l’activité physique se situant plutôt vers le bas et les sédentaires vers le haut. Il peut augmenter au cours de la vie. Ainsi, une personne qui grossit et reste en surpoids plusieurs années verra son poids cible augmenter car le cerveau considérera le nouveau poids comme la référence.

«Pour le cerveau, il n’y a pas de surpoids, juste un poids stable à défendre», clarifie Sandra Aamodt.
Malheureusement, l’inverse n’est pas vrai et tous les régimes du monde ne permettront pas d’abaisser son seuil. Cela entraîne une évidence qui en déprimera plus d’un: il est très peu probable de maigrir durablement. La reprise des kilos est quasiment inévitable avec le temps. «Toutes les études le montrent sans exception», clarifie Sandra Aamodt.

Pour connaître ce fameux poids de référence, il faut, selon elle, manger uniquement en cas de faim et arrêter de manger une fois rassasié. En six mois environ, le poids se sera stabilisé à sa valeur de référence. Et peu importe la valeur de l’indice de masse corporel (IMC) qui permet habituellement de classer les gens dans les catégories de poids. «L’IMC est calculé pour une population mais ne reflète pas le poids cible, propre à chaque individu, détaille Sandra Aamodt.

De nombreuses personnes considérées en surcharge d’après leur IMC sont en fait au poids que leur commande leur cerveau. Et tenteront vainement de maigrir.»
«Quinze études à long terme incluant des personnes au régime montrent qu’elles ont plus de risque de devenir obèses que celles qui ne font pas de régime»
Sandra Aamodt
Seconde leçon. Les régimes sont voués à l’échec. «D’après les données optimistes, 80 % des personnes qui s’efforcent de perdre du poids le reprennent dans les années qui suivent, tandis que d’autres considèrent que le taux est plus proche de 100 %», clarifie-t-elle. Et encore, quand les kilos repris ne sont pas plus nombreux qu’au départ. «Quinze études à long terme incluant des personnes au régime montrent qu’elles ont plus de risque de devenir obèses que celles qui ne font pas de régime, en particulier quand le poids de départ est normal», explique Sandra Aamodt. Une étude a même eu lieu en 2012 chez 4 000 jumeaux de 16 à 25 ans pour s’affranchir de l’influence génétique et montre qu’une seule cure d’amaigrissement multiplie les risques de prise de poids par deux pour les hommes et par trois pour les femmes.
Ce phénomène s’expliquerait par une réaction du cerveau qui favoriserait la prise alimentaire et le stockage en prévision d’une nouvelle période de restriction mais aussi par un changement durable du métabolisme provoqué par le régime. «Le corps dépense moins de calories pendant le régime pour économiser ses ressources et continue à travailler à ce rythme quand la personne se remet à manger normalement et ce, jusqu’à ce qu’elle ait retrouvé son poids normal», explique-t-elle. Une étude menée auprès de personnes ayant perdu plus de 50 kg dans le cadre d’une émission de téléréalité américaine a montré que la modification du métabolisme perdurait au moins six ans après, alors que les individus avaient repris 40 kg.
L’anneau hypnotique est donc la meilleure méthode pour perdre du poids sans régime, ni frustration rien qu’ en changeant votre façon de penser.
Si vous le voulez, vous pourrez ! A vous de vouloir vous reprendre en main !

SANS REGIME SANS MEDICAMENT
SANS FRUSTRATION !
Réagissez vite !


 

LES 7 ERREURS À ÉVITER SI VOUS VOULEZ VÉRITABLEMENT MINCIR

 – ERREUR n° 1
Prendre un petit déjeuner trop léger
Si votre petit déjeuner se compose d’une biscotte confiture
et d’un café, on peut déjà parier que bon nombre
de vos problèmes viennent de là.
 – ERREUR n° 2
Grignoter pour compenser des repas trop légers
Inutile de vous restreindre au repas si cela doit vous
pousser à grignoter régulièrement. Mangez à votre appétit
pour pouvoir tenir jusqu’au repas suivant. Le fait de
grignoter a de lourdes conséquences sur votre prise de
poids et les aliments de grignotage sont le plus souvent
vides d’intérêt nutritionnel.
 – ERREUR n° 3
Faire un dîner trop copieux
Nous considérons à tort le repas du soir comme LE repas
de la journée. Il est riche et copieux, avec entrée, plat,
fromage, dessert, et parfois quelques verres de vin. Cet
apport nutritionnel est très mal adapté à l’horaire, et
entraîne systématiquement une mauvaise digestion.
Trouvez-vous normal de ne pas avoir faim le lendemain
matin, alors que vous n’avez rien mangé depuis plus de 10
heures ?
– ERREUR n° 4
Manger trop vite
Il faut 20 minutes pour que le cerveau produise la
sensation de satiété. Si vous mangez trop vite, vous
mangerez trop.
 – ERREUR n° 5
Bricoler avec la méthode de l’anneau hypnotique!
Cette méthode forme un tout cohérent. Bien-sûr, il va de
soi que votre bon sens et votre propre connaissance de
votre état de santé vous permettent de faire des
ajustements. Mais attention à ne pas travestir la méthode ! Il
m’arrive de rencontrer des personnes qui me disent
appliquer la méthode et ne pas perdre de poids. Quand je
leur demande de détailler leur alimentation sur une journée,
je me rends compte qu’elles mangent des pâtes à tous les
repas !
Le mieux est encore d’appliquer exactement les
conseils tout simples qu’on vous aura formulés et de les suivre à la lettre.
 – ERREUR n° 6
Avoir la phobie des graisses
La diététique classique nous a enseigné la phobie des
corps gras. Or, les graisses ne sont pas aussi gênantes que
les sucres. Elles n’entrainent pas d’addiction. De plus, si les
graisses saturées sont souvent néfastes, d’autres types de
gras sont indispensables au fonctionnement de notre corps.
Enfin, le gras accentue le goût des autres aliments. Il est
donc un allié de votre plaisir !
 – ERREUR n° 7
Ne pas boire assez d’eau
Pour être efficaces, vos organes (notamment ceux
chargés de l’élimination) ont besoin d’eau. Une hydratation
insuffisante peut stopper un amincissement.

L’ANNEAU HYPNOTIQUE VOUS FERA MINCIR,

SANS RÉGIME, SANS FRUSTRATION, SANS MEDICAMENT

 


Le stress et la solitude peuvent vous faire grossir !

La moitié de la population obèse ou en surpoids ?

D’après Anne-Sophie Joly, présidente du collectif national des associations d’obèses, « la moitié de la population est en surpoids et en obésité en France ».
Pour faire ce constat, il faut regarder l’enquête ObEpi-Roche, réalisée tous les trois ans.
Le dernier pointage de 2012 révèle que la prévalence de l’obésité était de 15% chez les adultes de plus de 18 ans sur un échantillon de 20.000 foyers. « Extrapolé à l’ensemble de la population, le nombre d’adultes obèses en France est estimé à 6,9 millions ».
Concernant le surpoids, la prévalence était de 32,3%, soit près de 15 millions de personnes. On arrive donc effectivement à une petite moitié de la population.
Le nombre de personnes obèses a doublé sur les quinze dernières années. Dans le même intervalle, la population française a grossi en moyenne de 3,5 kilos et a pris un peu plus de cinq centimètres de tour de taille. L’augmentation est plus forte chez les femmes que chez les hommes (+89,2% contre +62,5%).

Les jeunes sont aussi les plus sensibles à la prise de poids. Enfin, la tendance au surpoids ou l’obésité varie en fonction du milieu social et des régions.

Pour déterminer une obésité ou un surpoids, il faut regarder l’Indice de masse corporelle : le poids en kilos divisé par le carré de la taille en mètre. Par exemple, une personne qui pèse 85 kilos et mesure 1,80 a un IMC de 26,2 (85/1,80×1,80). Cette personne est donc en léger surpoids. Les seuils sont les suivants : surpoids entre 25 et 30. Obésité au-delà de 30 (avec trois catégories : modérée, sévère, morbide).

L’enquête a montré que les plus affectés se situent dans la tranche d’âge des 25-44 ans, même si ce groupe n’est pas le seul concerné. Chez les hommes comme chez les femmes, les fumeurs ont pris moins de poids dans l’ensemble que les non-fumeurs.

Des différences au niveau du style de vie et de l’environnement ont également joué un rôle dans leur prise de poids.
– Les hommes prennent plus de poids quand ils vivent seuls
Selon l’enquête, les hommes vivant seuls prennent généralement plus de poids que ceux vivant en couple. De plus, les hommes qui évaluent leur santé globale comme « mauvaise » tendent à grossir davantage que ceux qui se considèrent globalement comme en « bonne » santé.

Sans surprise, les hommes qui mènent une vie largement sédentaire grossissent davantage que ceux ayant des activités physiques. Plus surprenant en revanche, cette différence est moins évidente chez les femmes.

– Le stress et l’épuisement sont des portes ouvertes à la prise de poids
– Nourriture à micro-ondes

– Les conclusions de l’enquête ont établi que les femmes qui se sentent régulièrement stressées ou qui sont terrassées par l’épuisement grossissent également davantage en moyenne.

Pour les hommes comme pour les femmes, le stress et l’épuisement sont souvent des déclencheurs menant à une prise de poids non désirée. Tous deux amoindrissent la motivation à cuisiner chez soi une nourriture saine, les gens se tournant plutôt vers une restauration rapide mauvaise pour la santé ou des plats tout préparés, généralement riches en graisses et en sucres.
Et même si les plats à emporter sont sains, le stress et l’épuisement incitent souvent les gens à manger plus que nécessaire, ce qui conduit à prendre du poids.
Perdre sa graisse à l’avenir :
La bonne nouvelle, c’est que sachant cela, nous avons la connaissance et les outils pour agir contre notre embonpoint, et pour rendre les 20 prochaines années aussi saines que possible.

 

TARIF

SÉANCE DE 2h ENVIRON = 250€

Si besoin d’une séance de renforcement  env 1h30 = 60€

PRESTATION PRISE EN CHARGE PAR DES MUTUELLES DE SANTE, à voir selon votre contrat.